Ma vie en Érythrée …

Je m’appelle Walid, je suis érythréen et j’ai 27 ans. Je vais vous raconter ma vie en Érythrée. Je viens d’une petite famille : un père, une mère et une petite sœur. Dans mon pays, toute la famille travaillait dans l’Agriculture. De 11 ans à 18 ans, je travaillais à la ferme familiale. J’ai commencé l’école à 9 ans et j’ai arrêté à 18 ans. Ensuite, je suis allé chercher du travail avec mon grand-père dans le village voisin et j’ai trouvé un travail de conducteur de tracteur. Dans ce village, Ham mlwa, j’ai rencontré Safa, avec qui je me suis marié.

La raison qui m’a fait partir du pays, c’est qu’en Érythrée, il n’y a aucune liberté. Le pays est sous un système de dictature. Par exemple, vous ne pouvez pas circuler comme vous voulez. Tout le monde, hommes et femmes, doit aller à l’armée à partir de 18 ans et jusqu’à 40 ans. Cela est très dangereux parce qu’il y a la guerre en continu. C’est pourquoi à 23 ans, je suis parti de l’Érythrée et arrivé en France pour demander l’asile. C’est parce que j’ai quitté mon village à 18 ans que j’ai pu éviter l’Armée.

Aujourd’hui, j’ai très peu de nouvelles de ma famille car c’est compliqué de contacter des personnes en Érythrée. Je suis en train d’apprendre la langue française et de travailler sur mon projet professionnel car je veux être utile dans ce pays qui m’accueille et je veux payer des impôts.

Walid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *